3.1.14

Ryoji Ikeda






Au milieu de l'hiver, j'apprenais enfin qu'il y avait en moi un été invincible
- Camus

No hay comentarios:

Publicar un comentario